L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Efficacité clinique et innocuité de la prothèse partielle en métal comparativement à la prothèse partielle en acrylique en présence de parodonpathie

Dernière mise à jour : 9 avril 2015
Numéro de projet : RC0647-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelles sont l’efficacité clinique et l’innocuité de la prothèse partielle en métal chez la personne présentant une parodonpathie?
  2. Quelles sont l’efficacité clinique et l’innocuité de la prothèse partielle en acrylique chez la personne présentant une parodonpathie?
  3. Quelles sont l’efficacité clinique et l’innocuité comparatives de la prothèse en métal et de la prothèse en acrylique en présence de parodonpathie?

Messages clés

Nous n’avons pas relevé d’études renfermant l’information nécessaire pour comparer la prothèse en métal et la prothèse en acrylique en cas de parodonpathie. Nous n’avons pas cerné d’essais cliniques randomisés, et les études observationnelles ne disent rien en général de l’état des tissus parodontaux des porteurs de prothèse ni du matériau entrant dans la fabrication de la prothèse. Par conséquent, on ne peut répondre à la question de la comparabilité clinique de la prothèse de métal et de la prothèse en acrylique pour le moment.