Begin main content

Exactitude diagnostique, efficacité clinique, rentabilité et lignes directrices relatives au test sérologique (IgM) et au test d’amplification moléculaire dans la détection de Mycoplasma pneumoniae

Dernière mise à jour : 9 novembre 2015
Numéro de projet : RC0725-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Autres
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’exactitude diagnostique du test sérologique (IgM) comparativement au test d’amplification moléculaire dans la détection de Mycoplasma pneumoniae en cas d’infection respiratoire?
  2. Quelle est l’efficacité clinique du test sérologique (IgM) comparativement au test d’amplification moléculaire dans la détection de Mycoplasma pneumoniae en cas d’infection respiratoire?
  3. Quelle est la rentabilité du test sérologique (IgM) comparativement au test d’amplification moléculaire dans la détection de Mycoplasma pneumoniae en cas d’infection respiratoire?
  4. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves au sujet de l’utilisation d’un test sérologique (IgM) ou d’un test d’amplification moléculaire dans la détection de Mycoplasma pneumoniae en cas d’infection respiratoire?

Messages clés

Nous avons relevé six études de l’exactitude diagnostique et un ensemble de lignes directrices fondées sur des preuves portant sur des tests sérologiques (IgM) et des tests moléculaires dans la détection de Mycoplasma pneumoniae en cas d’infections respiratoires. La capacité diagnostique des tests sérologiques et des tests moléculaires est variable dans les six études; cette variabilité pourrait s’expliquer par le choix de la norme de référence et du test indicateur spécifique, l’âge du patient et le moment du prélèvement de l’échantillon après l’apparition de la maladie. Quatre des six études concluent à la nécessité d’exécuter les deux tests, soit le test sérologique et le test d’amplification moléculaire. L’ensemble de lignes directrices fondées sur des preuves recommande la sérologie en phase aigüe et en phase de convalescence de la pneumonie grave chez l’enfant pour détecter Mycoplasma pneumoniae. Nous n’avons pas recensé de documentation au sujet de l’utilité clinique ou de la rentabilité des tests sérologiques (IgM) et des tests moléculaires.