Begin main content

Examen de l’efficacité clinique et du rapport cout-efficacité de l’utilisation des dispositifs de mise en décharge dans le traitement de l’ulcère du pied diabétique

Dernière mise à jour : 30 septembre 2014
Numéro de projet : RC0579-003
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Rapport en Bref

Contexte
Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui se caractérise par un taux de glycémie élevé dans le sang. La prévalence du diabète au Canada est estimée à environ 6,8 % de la population — soit environ 2,4 millions de Canadiens — et ces chiffres augmentent (on rapporte une augmentation de 230 % depuis 1998). L'ulcère du pied diabétique (UPD) est la plus fréquente des complications chroniques. Les facteurs prédisposant à l'UPD sont les suivants : une affection de longue durée, un traumatisme, une infection, un mauvais contrôle de la glycémie, le port de chaussures inappropriées, la vieillesse, le tabagisme et un faible statut socioéconomique. Toutefois, la neuropathie et la maladie vasculaire périphérique sont les principaux facteurs de risque. Les complications de l'UPD peuvent se présenter sous la forme d'une infection à une plaie, d'une ostéomyélite ou d'une cellulite. L'UPD peut même mener à l'amputation et entrainer la morbidité, la mortalité et conduire à des couts substantiels pour le système de santé.

Technologie
La forte pression plantaire — une pression de la surface sous la plante du pied — peut augmenter les risques d'UPD. Les dispositifs qui mettent le pied en décharge et qui réduisent la pression plantaire sont utilisés de façon préventive et comme traitement. Ces dispositifs de mise en décharge se présentent sous différentes formes. Certains sont amovibles, comme les orthèses; d'autres ne peuvent être retirés par le patient, comme les coquilles de marche que sont les plâtres de contact total (qui requièrent l'expertise d'un technicien) et les plâtres de contact total instantané (transformation d'une coquille amovible en un plâtre de marche permanent en l'enveloppant de plâtre).

Sujet
Les dispositifs de mise en décharge nuisent à la mobilité du patient, ce qui peut éventuellement limiter leur utilisation et, par le fait même, minimiser leur effet. Un examen de l'efficacité clinique des dispositifs de mise en décharge amovibles et non amovibles, une comparaison de leur efficacité et l'analyse comparative de leur rapport cout-efficacité éclaireront les choix de traitements et de mesures préventives des UPD.

Méthodes
On a procédé à une recherche documentaire limitée à partir des ressources clés et examiné les titres et résumés des publications repérées. On a ensuite évalué le texte intégral des publications en vue de procéder au choix final des articles selon des critères de sélection déterminés au préalable (population, intervention, comparateur, résultats et plan des études).

Résultats
La recherche documentaire a permis de relever 299 références, dont 21 ont été jugées potentiellement pertinentes. 3 rapports tirés d'autres sources ont été ajoutés. De ces 24 références, 10 répondaient aux critères de sélection de l'examen : 3 examens systématiques, 6 essais randomisés contrôlés et 1 analyse économique.

Messages clés

  • Les dispositifs de mise en décharge non amovibles — comme le plâtre de contact total et le plâtre de contact total instantané — semblent être plus efficaces que les dispositifs amovibles dans le traitement de l'UPD.
  • Parmi les dispositifs de mise en décharge amovibles, la coquille de marche pourrait être la plus efficace dans le traitement de l'UPD.
  • On ne sait pas avec certitude quels dispositifs sont les plus efficaces dans la prévention de l'UPD.
  • Les données qui traitent du rapport cout-efficacité sont limitées, mais elles suggèrent que les plâtres à talon souple seraient plus efficaces que les bottes orthopédiques dans la prévention et le traitement de l'UPD.

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des orthèses amovibles pour la prévention et le traitement des ulcères du pied diabétique?
  2. Quelle est l’efficacité clinique du plâtre de contact total pour la prévention et le traitement des ulcères du pied diabétique?
  3. Quelle est l’efficacité clinique comparée des orthèses amovibles et des plâtres de contact total pour les ulcères du pied diabétique?
  4. Quel est le rapport cout-efficacité des orthèses amovibles comparées au plâtre de contact total pour la prévention et le traitement des ulcères du pied diabétique?

Messages clés

Pour la prévention efficace des ulcères du pied diabétique, la recherche documentaire a relevé des preuves cliniques incohérentes en appui de l’utilisation de souliers conçus pour les diabétiques ou de souliers ajustés à la personne en comparaison d’orthèses amovibles ajustées pour les patients à risque élevé. Une analyse systématique relevée a trouvé que les plâtres amovibles étaient les dispositifs de mise en décharge du traitement de l’ulcère du pied diabétique le plus efficace. Toutes les preuves cliniques relevées deux analyses systématiques et un essai randomisé contrôlé soutiennent que le plâtre de contact total et le plâtre de contact instantané démontrent des résultats supérieurs chez les patients atteints de l’ulcère du pied diabétique en comparaison à tous les autres dispositifs évalués. Aucune preuve clinique n’a été relevée au sujet de la prévention de l’ulcère du pied diabétique en utilisant le plâtre de contact total. Une analyse du rapport cout-efficacité, fondée sur des preuves faibles, a été relevée. Elle démontrait que le plâtre à semelle souple était moins couteux que les orthèses moulées à la fois pour le traitement et la prévention de l’ulcère du pied diabétique.