Begin main content

Examen de l’efficacité clinique de la toxine botulique A dans le traitement du syndrome de douleur myofaciale

Dernière mise à jour : 22 septembre 2014
Numéro de projet : RC0591-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Rapport en Bref

Contexte
Le syndrome algique myofascial est un type de douleur chronique relativement fréquent qui affecte les muscles ou les tissus conjonctifs (fascia). Les patients atteints de ce syndrome développent des points de déclenchement au sein des muscles ou des tissus fasciaux. Une pression exercée sur ces points provoque des douleurs dans d'autres parties du corps. Le syndrome algique myofascial peut être traité en réduisant les facteurs susceptibles de l'activer (par exemple, claquage musculaire répétitif, mauvaise posture et anxiété). Les points de déclenchement peuvent eux-mêmes être traités à l'aide d'étirements musculaires, d'acuponcture, d'ultrasons thérapeutiques, de thérapie médicamenteuse ou d'injections d'anesthésique ou de toxine botulinique dans les points de déclenchement.

Technologie
La toxine botulinique A (BoNTA) est une neurotoxine purifiée produite à partir de la fermentation de Clostridium botulinum de type A. La BoNTA inhibe la libération d'acétylcholine dans les jonctions neuromusculaires, ce qui se traduit par une réduction des contractions musculaires. Au Canada, la BoNTA est commercialisée sous la forme de trois préparations différentes : Botox, Dysport et Xeomin. On a recours à la BoNTA dans le traitement du syndrome algique myofascial, bien que cette utilisation ne soit pas conforme à son indication.

Sujet
Un examen de l'efficacité clinique de la BoNTA dans la réduction de la douleur et l'amélioration des fonctions musculaires des patients atteints du syndrome algique myofascial contribuera à la prise de décisions thérapeutiques éclairées concernant ces patients.

Méthodes
On a procédé à une recherche documentaire limitée à partir des ressources clés et examiné les titres et résumés des publications repérées. On a ensuite évalué le texte intégral des publications en vue de procéder au choix final des articles selon des critères de sélection déterminés au préalable (population, intervention, comparateur, résultats et plan des études).

Résultats
La recherche documentaire a permis de repérer 100 citations, auxquelles s’est ajouté 1 article supplémentaire recensé d’autres sources. Après dépouillement des résumés, 16 études ont été jugées potentiellement pertinentes, et 7 ont satisfait aux critères d’inclusion dans la présente analyse — 3 examens systématiques et métaanalyses et 4 ECR.

Messages clés
L'efficacité de la toxine botulinique A dans la réduction de la douleur et l'amélioration des fonctions musculaires des patients atteints du syndrome algique myofascial reste à démontrer.

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de l’utilisation de la toxine botulique A dans la réduction de la douleur et dans l’amélioration du fonctionnement général en cas de syndrome de douleur myofaciale?

Messages clés

Une métaanalyse, deux études systématiques et quatre essais randomisés contrôlés ont fait l’objet de cet examen. Les données actuelles disponibles qui soutiennent l’utilisation de la toxine botulique A dans le traitement du syndrome de douleur myofaciale sont peu concluantes.