Begin main content

Examen de l’efficacité clinique et de la rentabilité de la chirurgie transorale assistée par robot

Dernière mise à jour : 12 janvier 2015
Numéro de projet : RC0621-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de la méthode TORS pour les patients atteints de cancer oropharyngé à un stade précoce ?
  2. Quelle est l’efficacité clinique de la méthode TORS pour les patients souffrant d’AOS ?
  3. Quelle est la rentabilité de la méthode TORS pour les patients atteints de cancer oropharyngé à un stade précoce ?
  4. Quelle est la rentabilité de la méthode TORS pour les patients souffrant d’AOS ?

Messages clés

Les preuves concernant l’efficacité clinique de la chirurgie transorale assistée par robot (TORS) dans la gestion du cancer oropharyngé à un stade précoce sont de qualité limitée. Les évaluations des technologies de la santé (ETS) et les examens systématiques inclus dans le présent rapport se limitent aux études de série de cas. Les études au registre démontrent que par rapport aux approches ouvertes ou non robotisées, la méthode TORS réduit la durée d’hospitalisation, mais pas les taux de mortalité. Les avantages de la méthode TORS quant à la réduction du besoin de sondes de gastrostomie et de trachéostomie ainsi que de la dysphagie postopératoire sont contradictoires. La méthode TORS ne semble pas réduire la survenue de complications hémorragiques. Nous n’avons recensé aucune preuve concernant l’efficacité clinique ou la rentabilité de la méthode TORS dans la gestion de l’AOS. Par ailleurs, nous n’avons recensé aucune étude sur la rentabilité de la méthode TORS dans la gestion du cancer oropharyngé à un stade précoce. Par rapport aux approches chirurgicales classiques, les preuves issues d’études non randomisées sont contradictoires quant à la rentabilité de la méthode TORS. Un calcul des couts par activité a démontré que le cout total de la méthode TORS était plus élevé que celui de la chirurgie classique, cependant cette différence a été attribuée aux couts relatifs à l’achat initial de même qu’à la formation continue et à l’entretien de l’équipement.