Begin main content

Examen de l’incidence clinique de la durée du double traitement antiplaquettaire à la suite d’une intervention coronarienne percutanée

Dernière mise à jour : 18 août 2017
Numéro de projet : HT0001-000
Issue: 8
Type de résultat : Rapports

Le double traitement antiplaquettaire (DTAP), l’association d’un inhibiteur du P2Y12 (clopidogrel, prasugrel, or ticagrélor) et de l’acide acétylsalicilique (AAS), est administré de façon routinière après une  intervention coronarienne percutanée (ICP) avec pose d’endoprothèse. Ce traitement vise à prévenir la thrombose sur endoprothèse et les autres effets indésirables cardiovasculaires associés à l’ICP. Le choix de la durée du DTAP demeure incertain, bien que de nouvelles preuves sur l’effet d’un traitement plus prolongé viennent d’être rendues accessibles. Choisir la durée du traitement est une importante décision si l’on veut équilibrer les bienfaits et les effets indésirables à  la suite d’une ICP.

Ce projet vise à résumer les données probantes actuellement accessibles sur l’effet clinique comparatif du choix d’un DTAP court (6 à 12 mois) ou d’un DTAP plus long (12 mois à 30 mois) à la suite d’une ICP. Les résultats de ce projet serviront à éclairer les décisions sur les politiques de remboursement et les décisions d’ordre clinique sur l’utilisation des inhibiteurs du P2Y12 chez les patients ayant récemment subi une ICP.