Begin main content

Examen des données cliniques de l’impact obstétrique, néonatal et sur l’enfant de la chirurgie bariatrique subie par les femmes

Dernière mise à jour : 5 septembre 2014
Numéro de projet : RC0578-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Rapport en Bref

Contexte
Au Canada, on estime qu'un adulte sur quatre et qu'un enfant sur dix souffre d'obésité. L'obésité peut entrainer des complications telles que diabète, hypertension, maladie cardiovasculaire, accident vasculaire cérébral, arthrite et cancer. Les complications de l'obésité sont particulièrement inquiétantes chez les femmes qui essaient de devenir enceintes. En effet, l'obésité peut réduire la fécondité de la femme, accroitre le risque de fausse couche et entrainer des complications pendant la grossesse. La chirurgie bariatrique est une intervention qui facilite la perte de poids et réduit le risque de complications. Au Canada, 80 % des chirurgies bariatriques sont effectuées chez des femmes et 65 % chez des personnes de moins de 50 ans.

Technologie
Une chirurgie bariatrique est une chirurgie élective visant à modifier le tube digestif afin de limiter la quantité de nourriture qu'une personne peut consommer en une fois (chirurgie restrictive) ou de réduire l'absorption de nutriments (chirurgie malabsorptive). De 2012 à 2013, il y a eu près de 6000 chirurgies bariatriques au Canada, soit plus de 250 % de plus que de 2006 à 2007. Au Canada, environ 53 % des interventions bariatriques sont des pontages gastriques, 28 % sont des gastrectomies longitudinales et 15 % sont des gastroplasties avec anneau ajustable.

Sujet
Comme la chirurgie bariatrique est plus souvent effectuée chez des femmes en âge de procréation, on se demande si elle pourrait avoir des répercussions négatives sur la grossesse et l'accouchement.

Un examen des données probantes cliniques sur les enjeux obstétricaux, néonataux et infantiles de la chirurgie bariatrique orientera les décisions relatives aux interventions contre l'obésité et ses effets sur la grossesse.

Méthodes
On a procédé à une recherche documentaire limitée à partir des ressources clés et examiné les titres et résumés des publications repérées. On a ensuite évalué le texte intégral des publications en vue de procéder au choix final des articles selon des critères de sélection déterminés au préalable (population, intervention, comparateur, résultats et plan des études).

Résultats
La recherche documentaire a permis de repérer 325 mentions, dont 22 jugées possiblement pertinentes. Aucun article n'a été repéré dans d'autres sources. Parmi ces 22 articles, 11 répondaient aux critères d'inclusion du présent examen, soit deux examens méthodiques et neuf études non randomisées.

Messages clés

  • Après une chirurgie bariatrique, restrictive ou malabsorptive, la grossesse est sans danger pour la mère et l'enfant.
  • La chirurgie bariatrique améliore certaines questions néonatales et maternelles, probablement en raison de la réduction de l'indice de masse corporelle (IMC).
  • La chirurgie bariatrique n'accroit pas le risque de malformations congénitales.

Question

  1. Quelles sont les données cliniques sur l’impact obstétrique, néonatal et sur l’enfant de la chirurgie bariatrique subie par les femmes?

Messages clés

Les résultats des études retenues pour cet examen suggèrent dans l’ensemble que la grossesse après une chirurgie bariatrique, tant restrictive que malabsorptive, est sécuritaire pour la mère et pour l’enfant. Quelques effets positifs ont été observés sur l’incidence potentielle, maternelle et néonatale; ces effets pourraient être attribués à la réduction de l’indice de masse corporelle (IMC). Aucune donnée n’indique qu’il y aurait une augmentation du risque de malformation congénitale chez les enfants nés après une chirurgie bariatrique. La plupart des auteurs des études concluent que des recherches plus importantes sont requises concernant la sécurité avant de pouvoir tirer une conclusion définitive.