Begin main content

Examen des données cliniques sur les inhibiteurs de la pompe à protons et le C. difficile

Dernière mise à jour : 4 septembre 2014
Numéro de projet : RC0582-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Rapport en Bref

Contexte
Clostridium difficile (C. difficile) est une bactérie anaérobique sporulée Gram négative. L'infection à C. difficile est transmise par contact avec des selles infectées par la bactérie ou ses spores, ou avec les spores présentes dans l'environnement. Les facteurs de risque d'infection sont l'antibiothérapie, l'immunosuppression, la chirurgie, d'autres problèmes de santé et l'hospitalisation. C. difficile est la cause la plus fréquente de diarrhée infectieuse dans les hôpitaux et établissements de soins prolongés canadiens : de 2004 à 2005, le taux d'incidence global de la diarrhée infectieuse à C. difficile a été de 4,6 cas pour 1000 hospitalisations. Les symptômes d'infection à C. difficile sont diarrhée aqueuse, fièvre, perte d'appétit, nausées et douleurs abdominales. Toutefois, le portage intestinal de C. difficile peut être asymptomatique.

Technologie
Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont une classe de médicaments utilisée pour le traitement de troubles gastro-intestinaux courants, tels que les ulcères et le reflux gastro-oesophagien pathologique. Les IPP réduisent la production d'acide en inhibant une enzyme présente dans la paroi de l'estomac. Les IPP sont parmi les médicaments les plus prescrits au Canada et leur utilisation continue d'augmenter.

Sujet
La prise d'un médicament qui réduit la production d'acide gastrique pourrait être un facteur de risque d'infection à C. difficile. Un examen des données probantes permettra de déterminer si les adultes qui prennent un IPP sont plus exposés à l'infection à C. difficile.

Méthodes
On a procédé à une recherche documentaire limitée à partir des ressources clés et examiné les titres et résumés des publications repérées. On a ensuite évalué le texte intégral des publications en vue de procéder au choix final des articles selon des critères de sélection déterminés au préalable (population, intervention, comparateur, résultats et plan des études).

Résultats
La recherche documentaire a permis de repérer 231 mentions, dont 94 jugées possiblement pertinentes. Un article a été repéré dans d'autres sources. Parmi ces 95 études, 29 répondaient aux critères d'inclusion du présent examen, soit sept examens méthodiques et 22 essais non randomisés.

Messages clés

  • Il y a un lien entre l'infection à C. difficile et l'utilisation des IPP, mais on n'en connait pas la nature.
  • On n'a pas assez de données probantes pour affirmer que la prise d'un IPP peut être à l'origine d'une infection à C. difficile.

Question

  1. Quelles sont les données sur le risque de développer une infection à Clostridium difficile chez les patients adultes utilisant des inhibiteurs de la pompe à protons?

Messages clés

Des données issues d’essais par observation de faible qualité comportant une importante hétérogénéité suggèrent une corrélation positive entre l’utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons et l’infection à Clostridium difficile, bien qu’un lien de causalité ne puisse être établi.