Begin main content

Un examen des lignes directrices et de l’efficacité clinique de la stimulation magnétique transcrânienne dans le traitement des adultes atteints d’ESPT, du TAG ou de dépression

Dernière mise à jour : 31 octobre 2014
Numéro de projet : RC0599-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Rapport en Bref

Contexte
Le syndrome de stress posttraumatique (SSPT) touche 12% des Canadiens, le trouble d'anxiété généralisée (TAG) en touche 2,6% et la dépression en touche 8%. Ces troubles peuvent être traités par des médicaments ou des thérapies, mais certains patients continuent à ressentir des symptômes qui affectent leur vie quotidienne. Près des deux tiers des patients souffrant de dépression ne répondent pas aux traitements traditionnels. Les techniques de stimulation du cerveau présentent des solutions de rechange potentielles.

Technologie
La stimulation magnétique transcrânienne (SMT) est une procédure non invasive qui utilise un champ magnétique pour stimuler les cellules nerveuses dans le cerveau. Afin de créer ce champ magnétique, une grande bobine électromagnétique est placée sur le cuir chevelu et un courant électrique intense est passé à travers la bobine. Le champ magnétique traverse le cuir chevelu et les os du crâne, puis stimule le cortex par l'électricité. Au cours d'une thérapie répétitive de SMT, on répète le traitement pendant plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Sujet
On ne sait pas encore tout à fait de quelle façon la SMT peut agir dans le traitement du SSPT, du TAG ou de la dépression. Quelques études ont démontré que la SMT peut réduire les symptômes de dépression, mais les données continuent d'apparaitre et il est actuellement impossible de dresser un portrait d'ensemble des bienfaits de ce traitement. L'examen de l'efficacité clinique et des lignes directrices actuelles éclairera les décisions cliniques sur l'utilisation de la SMT chez les patients souffrant de SSPT, de TAG ou de dépression.

Méthodes
On a procédé à une recherche documentaire limitée à partir des ressources clés et examiné les titres et résumés des publications repérées. On a ensuite évalué le texte intégral des publications en vue de procéder au choix final des articles selon des critères de sélection déterminés au préalable (population, intervention, comparateur, résultats et plan des études).

Résultats
La recherche documentaire a permis de relever 465 références dont 116 ont été jugées potentiellement pertinentes. Cinq articles tirés de la documentation parallèle ont été ajoutés. De ces 121 rapports, 29 répondaient aux critères de sélection de l'examen — 4 évaluations des technologies de la santé, 14 études systématiques, 6 essais contrôlés randomisés et 5 lignes directrices fondées sur des données probantes.

Messages clés

  • Quelques données préliminaires suggèrent que la SMT contribuerait à améliorer les résultats cliniques dans le traitement du SSPT.
  • Aucune évidence n'a été relevée à cet effet pour le TAG.
  • Quelques études avanceraient qu'il pourrait y avoir un certain bienfait dans le traitement de la dépression, mais quatre évaluations des technologies de la santé n'ont pas été en mesure d'établir des conclusions à cet égard. De façon générale, les données sont insuffisantes et de faible qualité.
  • Les lignes directrices fondées sur des données probantes portant sur le SSPT et la dépression sont partagées; quelques-unes donnent la SMT comme l'un des traitements potentiels de première ligne, d'autres indiquent certains critères pour une utilisation de seconde ligne et les dernières affirment que la SMT devrait être utilisée uniquement à des fins de recherche. Aucune ligne directrice fondée sur des données probantes portant sur l'utilisation de la SMT dans le traitement du TAG n'a été relevée.

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de la stimulation magnétique transcrânienne dans le traitement de l’état de stress posttraumatique (ESPT), du trouble d’anxiété généralisée (TAG) ou de la dépression chez les adultes ?
  2. Quelles sont les lignes directrices relatives à l’utilisation de la stimulation magnétique transcrânienne dans le traitement de l’état de stress posttraumatique (ESPT), du trouble d’anxiété généralisée (TAG) ou de la dépression chez les adultes ?

Messages clés

Il existe des preuves préliminaires sous forme de deux examens systématiques et d’un ECR indiquant que la SMT est susceptible d’améliorer les résultats cliniques chez les patients atteints d’ESPT. Aucune étude de recherche primaire n’a été découverte dans l’examen systématique évaluant l’utilisation de la SMTr dans le traitement des patients atteints du TAG. Quatre ETS indiquent que même si les preuves tendent à démontrer l’efficacité de la SMTr, elles restent insuffisantes pour tirer des conclusions au sujet de l’utilisation de la SMT dans le traitement des patients souffrant de dépression. D’autres examens systématiques et métaanalyses concernant l’utilisation des SMT dans le traitement de la dépression ont également signalé certains avantages. Cinq lignes directrices comprennent des recommandations concernant l’utilisation de la SMT dans la pratique, mais celles-ci varient d’une organisation à l’autre.