Begin main content

Interventions thérapeutiques en cas de douleur faciale atypique : efficacité clinique et lignes directrices

Dernière mise à jour : 1 avril 2016
Numéro de projet : RC0763-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des interventions pharmacologiques et des interventions non pharmacologiques dans la prise en charge de la douleur faciale atypique?
  2. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves quant aux options thérapeutiques dans la prise en charge de la douleur faciale atypique?

Messages clés

Un certain nombre d’options thérapeutiques sont offertes dans la prise en charge de l’algie faciale atypique, notamment des interventions chirurgicales, des interventions non chirurgicales et non pharmacologiques et des traitements médicamenteux. Sept études non randomisées examinant des interventions chirurgicales destinées à soulager la douleur faciale atypique font état de piètres résultats cliniques en général pour ce qui est du soulagement de la douleur, et de complications ou d’incidents indésirables. De même, cinq études non randomisées et deux essais cliniques comparatifs et randomisés ont peu de preuves à offrir en ce qui a trait à l’efficacité clinique d’interventions non chirurgicales (traitements médicamenteux ou interventions non pharmacologiques); les interventions non chirurgicales atténuent la douleur dans certains cas, mais ce ne sont pas tous les patients qui répondent bien à ces modalités thérapeutiques. Ces études comportent plusieurs limites qui justifient la prudence dans l’interprétation des constatations, notamment la petite taille de l’échantillon, le caractère rétrospectif des études et l’absence de groupe témoin pour beaucoup d’entre elles. En outre, on ne sait pas dans quelle mesure il est possible de mettre en application les écrits scientifiques publiés recensés dans le contexte canadien étant donné l’absence d’études menées au pays. L’ensemble de lignes directrices fondées sur des preuves répertorié recommande le traitement médicamenteux en première intention dans la prise en charge de la douleur faciale atypique et l’intervention chirurgicale non effractive en cas d’échec de la pharmacothérapie.