Begin main content

La chirurgie bariatrique chez l’adolescent et le jeune adulte : efficacité clinique et rentabilité comparatives et lignes directrices fondées sur des preuves

Dernière mise à jour : 3 août 2016
Numéro de projet : RC0797-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique relative de la chirurgie bariatrique chez l’adolescent ou le jeune adulte obèse âgé de 18 ans ou moins, comparativement à d’autres interventions chirurgicales ou aux traitements non chirurgicaux de l’obésité?
  2. Quelle est la rentabilité de la chirurgie bariatrique chez l’adolescent ou le jeune adulte obèse âgé de 18 ans ou moins?
  3. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves quant à la chirurgie bariatrique chez l’adolescent ou le jeune adulte obèse âgé de 18 ans ou moins?

Messages clés

Nous avons repéré cinq revues systématiques, deux évaluations économiques, deux examens de lignes directrices et six ensembles de lignes directrices fondées sur des preuves portant sur l’efficacité clinique et la rentabilité de la chirurgie bariatrique chez l’adolescent ou le jeune adulte, et sur les lignes directrices de pratique clinique dans ce domaine. Les études cliniques comparatives sur le sujet de la chirurgie bariatrique chez l’adolescent sont rares. Les preuves recensées, limitées, laissent entrevoir que la chirurgie bariatrique amène une plus grande perte de poids et la disparition d’affections concomitantes comparativement aux interventions non chirurgicales, et que, parmi les interventions chirurgicales, c’est avec la dérivation gastrique Roux-en-Y que la perte de poids serait la plus grande. Les complications sont courantes, et l’effet de la chirurgie sur la qualité de vie, les aspects psychosociaux, la perte de poids et les complications à long terme, et du point de vue de la mortalité demeure incertain. La documentation quant à la rentabilité est lacunaire, mais le peu de preuves dont on dispose donne à penser que la chirurgie bariatrique n’est rentable que plusieurs années après l’intervention, qu’elle ne l’est pas dans l’immédiat. Les recommandations figurant dans les lignes directrices fondées sur des preuves, appuyées sur des données peu certaines, illustrent la faiblesse du corpus de preuves. La plupart des lignes directrices avancent que la chirurgie bariatrique, dans certains cas, peut être indiquée chez l’adolescent, pour autant que celui-ci corresponde à un tableau clinique et psychiatrique précis et que l’intervention se déroule avec le soutien d’une équipe multidisciplinaire chevronnée en pédiatrie et qu’elle peut compter sur des ressources communautaires et familiales.