L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

L'acide hyaluronique intraarticulaire pour la viscosupplémentation dans l'arthrose de la main, de l'épaule ou de l'articulation temporomandibulaire : examen de l'efficacité clinique et de l'innocuité

Dernière mise à jour : 25 juillet 2019
Numéro de projet : RC1155-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l'efficacité clinique et l'innocuité de l'acide hyaluronique intraarticulaire chez les patients atteints d'arthrose de la main, de l’épaule ou de l’articulation temporomandibulaire?

Messages clés

Pour l’arthrose de l’épaule, il n’y a aucune différence significative entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le placébo ou entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le corticostéroïde intraarticulaire en ce qui concerne la réduction de la douleur et les résultats fonctionnels. Les évènements indésirables ont été considérés comme non associés aux produits de l’étude.

Pour l’arthrose articulaire temporomandibulaire, il n’y a aucune différence significative entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le corticostéroïde intraarticulaire, ou entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et aucune injection pendant l’arthrocentèse quant à la réduction de la douleur et aux résultats fonctionnels. Il n’y a aucune différence significative dans les évènements indésirables entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le corticostéroïde intraarticulaire.

Pour l’arthrose de la main, les données sont incertaines quant à la comparaison entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le corticostéroïde intraarticulaire en ce qui concerne la réduction de douleur et les résultats fonctionnels. Il n’y a aucune différence significative dans la réduction de douleur ou les résultats fonctionnels entre l’acide hyaluronique intraarticulaire et le placébo. Les évènements indésirables sont localisés et considérés comme non associés aux produits de l'étude.