Begin main content

L'association emtricitabine/ténofovir dans la prophylaxie postexposition au VIH : efficacité clinique et rentabilité

Dernière mise à jour : 17 mars 2017
Numéro de projet : RC0868-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de l’association emtricitabine/ténofovir, avec ou sans inhibiteurs de l’intégrase, dans la prophylaxie postexposition (PPE) au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) comparativement à d’autres thérapies antirétrovirales?
  2. Quelle est la rentabilité de l’association emtricitabine/ténofovir, avec ou sans inhibiteurs de l’intégrase, dans la prophylaxie postexposition (PPE) au VIH comparativement à d’autres thérapies antirétrovirales?

Messages clés

Des preuves limitées de faible qualité indiquent que les patients à qui l’on a prescrit une bithérapie ou une trithérapie contenant du ténofovir sont plus enclins à adhérer à la prophylaxie postexposition (PPE) ou à respecter le régime de PPE prescrit que les patients à qui l’on a prescrit une bithérapie ou une trithérapie renfermant de la zidovudine. Des preuves très limitées de faible qualité laissent entrevoir que le taux d’abandons de la PPE pour cause d’effets indésirables est moindre avec la bithérapie ou la trithérapie renfermant du ténofovir qu’avec les régimes contenant de la zidovudine. La séroconversion pour le VIH est rare dans la population soumise à la PEP, et l’on n’a pas établi de lien avec le régime de PPE. Nous n’avons pas relevé d’études sur le rapport cout/efficacité dans la population soumise à la PPE.