Begin main content

Le denosumab comparativement à l'acide zolédronique dans le traitement de l'ostéoporose : rentabilité

Dernière mise à jour : 12 décembre 2016
Numéro de projet : RC0829-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est la rentabilité du denosumab dans le traitement de l’ostéoporose comparativement à l’acide zolédronique?

Messages clés

Deux études évaluent le rapport cout/efficacité du denosumab dans le traitement de l’ostéoporose chez des hommes âgés dans la perspective d’un payeur, l’une aux États-Unis, l’autre en Suède. Les deux études constatent que le traitement par le denosumab à raison de 60 mg en injection sous-cutanée tous les six mois coute moins cher et est plus bénéfique pour la santé que l’acide zolédronique en administration intraveineuse une fois par an, même lorsque le prix de celui-ci est ramené au prix du médicament générique. Donc, les auteurs concluent à la rentabilité du denosumab dans le traitement de l’ostéoporose chez l’homme âgé aux États-Unis et en Suède. Toutefois, les éléments du modèle ayant trait à l’efficacité sont tirés de données sur le risque de fracture chez les femmes. L’on justifie cette décision par la même variation de la densité minérale osseuse chez l’homme et la femme après le traitement, mais en l’absence de preuves directes d’une réduction du risque de fracture chez l’homme; par conséquent, la circonspection est de mise dans l’interprétation des résultats. Du nombre des auteurs de ces deux études figurent des personnes affiliées avec le fabricant du denosumab injectable à 60 mg; l’influence sur les résultats de la participation de l’industrie aux études est incertaine. Nous n’avons pas cerné de preuves de la rentabilité du denosumab comparativement à l’acide zolédronique dans d’autres groupes (p. ex., femmes postménopausées ou personnes atteintes d’un cancer sans métastases) ou au Canada.