Begin main content

Le fer en administration orale dans le traitement de l’anémie : efficacité clinique, rentabilité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 7 janvier 2016
Numéro de projet : RC0735-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique comparative des complexes ferriques oraux et des sels de fer oraux dans le traitement de l’anémie?
  2. Quelle est l’efficacité clinique de complexes ferriques oraux comparativement aux préparations de fer injectables dans le traitement de l’anémie?
  3. Quelle est l’efficacité clinique comparative des divers complexes ferriques oraux?
  4. Quelle est la rentabilité des complexes ferriques oraux dans le traitement de l’anémie?
  5. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves quant aux préparations de fer orales dans le traitement de la carence en fer?

Messages clés

Chez les patients insuffisants rénaux chroniques présentant une anémie ferriprive, le polypeptide de fer hémique (PFH) en administration orale est d’efficacité comparable à celle des préparations de fer destinées à l’administration intraveineuse (I.V.) ou au sulfate ferreux oral dans la hausse du taux d’hémoglobine et de la saturation en fer de la transferrine. Cependant, chez ces patients, la hausse du taux de ferritine sérique est significativement plus grande avec le fer I.V. et le sulfate ferreux oral qu’avec le PFH. Le sulfate ferreux oral est de même efficacité que le complexe ferrique polymaltose (CFP) oral et que la préparation de zinc et de fer dans l’amélioration du taux d’hémoglobine chez l’enfant de 6 mois à 15 ans présentant une anémie ferriprive. Le sulfate ferreux oral et le CFP oral sont tout aussi efficaces l’un que l’autre dans le traitement de l’anémie ferriprive chez la femme enceinte. Quoique le CFP oral provoque moins d’incidents indésirables que le sulfate ferreux dans cette indication, les deux interventions sont bien tolérées en général, sans que des incidents indésirables graves surviennent. Nous n’avons pas relevé d’études comparant diverses préparations de fer orales des points de vue de l’efficacité ou de la rentabilité dans le traitement de l’anémie.