Begin main content

Le magnésium comme option de rechange à un opioïde ou associé à un opioïde dans le traitement de la douleur chronique : efficacité clinique et lignes directrices

Dernière mise à jour : 20 avril 2017
Numéro de projet : RC0873-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique du magnésium en tant qu’analgésique dans le traitement de la migraine ou de la douleur chronique chez l’adulte?
  2. Que disent les lignes directrices fondées sur des preuves au sujet du magnésium en tant qu’analgésique dans le traitement de la migraine ou de la douleur chronique chez l’adulte?

Messages clés

L’on ne peut tirer de conclusion définitive quant à l’efficacité clinique du magnésium par la voie intraveineuse dans le traitement de la migraine et du magnésium par la voie orale dans la prophylaxie de la migraine, comparativement au placébo. Pour ce qui est du traitement de la migraine par le magnésium comparativement au placébo, une revue systématique rapporte un effet bénéfique sur le plan de l’intensité de la douleur et de l’utilisation d’un médicament de secours, tandis qu’une autre ne voit pas d’avantages au magnésium. Une revue systématique sur le traitement de la migraine constate que, dans un sous-groupe de patients présentant des migraines avec aura, le magnésium est bénéfique pour ce qui est du soulagement et de la gravité de la céphalée comparativement au placébo. Quant à la prophylaxie de la migraine, un essai clinique comparatif randomisé (ECR) démontre que le magnésium est plus efficace que le placébo pour réduire le nombre d’accès migraineux, mais qu’il n’y a pas de différence statistiquement significative entre les deux pour sur le plan de la réduction du nombre de jours de migraine ou de la gravité de la migraine. Les preuves sur le traitement de la migraine proviennent de trois revues systématiques d’études qui se recoupent pour certaines d’une revue à une autre, alors que les preuves sur la prophylaxie de la migraine proviennent d’un ECR.

En ce qui a trait au syndrome douloureux régional complexe, un ECR conclut que le magnésium intraveineux n’est pas plus avantageux que le placébo, tandis qu’un ECR estime que le magnésium intramusculaire est bénéfique, comparativement au placébo, sous certains aspects de la douleur, mais pas sous d’autres.

Pour ce qui est de la lombalgie chronique réfractaire, un ECR rapporte que le magnésium intraveineux suivi de magnésium oral est bénéfique dans une mesure statistiquement significative dans le traitement de la douleur, par comparaison avec le placébo.

Un guide de pratique clinique ne recommande pas le magnésium dans le traitement immédiat de la migraine en phase aigüe. Deux guides de pratique clinique recommandent le magnésium dans la prophylaxie de la migraine.