Begin main content

Le méthoxyflurane en contexte de soins préhospitaliers : efficacité clinique, rapport cout/efficacité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 9 novembre 2018
Numéro de projet : RC1038-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique du méthoxyflurane dans le traitement de la douleur modérée ou grave associée à un traumatisme aigu ou à une intervention médicale en contexte de soins préhospitaliers?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité du méthoxyflurane dans le traitement de la douleur modérée ou grave associée à un traumatisme aigu ou à une intervention médicale en contexte de soins préhospitaliers?
  3. Quelles sont les lignes directrices encadrant l’utilisation du méthoxyflurane dans le traitement de la douleur modérée ou grave associée à un traumatisme aigu ou à une intervention médicale en contexte de soins préhospitaliers?

Messages clés

Deux revues systématiques portent sur le méthoxyflurane en inhalation aux fins d’analgésie dans un contexte de soins préhospitaliers; toutefois, aucune des deux n’offre de résumé statistique de sorte qu’il est difficile de déterminer l’ampleur de l’effet bénéfique de ce médicament dans cette population en particulier. Deux études primaires, des études observationnelles rétrospectives, ont été recensées. L’une évalue l’innocuité du méthoxyflurane inhalé et constate qu’il semble sûr et bien toléré. L’autre donne à penser qu’il est moins efficace pour soulager la douleur dans ce contexte que la morphine intraveineuse ou le fentanyl intranasal.Nous n’avons pas repéré d’études cout/efficacité pertinentes ni de lignes directrices fondées sur des données probantes portant sur le méthoxyflurane dans le traitement de la douleur modérée ou grave associée à un traumatisme aigu ou à une intervention en contexte de soins préhospitaliers; donc, impossible de tirer une conclusion à ce sujet.En raison de la quantité limitée et de la faible qualité des données probantes, l’efficacité clinique et l’utilisation du méthoxyflurane inhalé dans un contexte de soins préhospitaliers demeurent incertaines.