Begin main content

Le test de mutation du facteur V de Leiden et de la prothrombine chez les patients avec thromboembolie non provoquée

Dernière mise à jour : 14 août 2014
Numéro de projet : OP0517
Gamme de produits : Utilisation optimale
Type de résultat : Rapports

L’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) a entrepris un projet d’étude au sujet des tests de mutations du facteur V de Leiden et de la prothrombine — lesquelles peuvent amener une augmentation du risque de formation de caillots de sang (thrombophilie). Ce projet d’étude examine l’usage de ces tests chez les patients qui ont déjà été victimes d’un premier caillot de sang en l’absence de facteurs de risque. Lorsque le patient subit une thromboembolie veineuse (TEV) non provoquée telle qu’une thrombose veineuse (TV) ou une embolie pulmonaire (TP), les tests pourraient aider à déterminer le niveau de risque de récurrence ainsi que l’approche clinique appropriée à privilégier.

Bien que les tests génétiques permettant de cerner la thrombophilie liée au facteur V de Leiden ou à la prothrombine soient disponibles et remboursés au Canada, il n’existe pas de données précises quant au moment où les tests devraient être prescrits et quant à l’impact de ces tests sur la prise en charge ou sur l’évolution de l’état de santé du patient.

Les objectifs de ce projet étaient de déterminer — pour les patients victimes d’une première TEV :

  • l’efficacité des tests dans la détermination du risque de récurrence de TEV;
  • les risques et les avantages de ces tests;
  • le rapport cout-efficacité de ces tests.

En regard de ces examens et de l’expertise clinique, le Comité d’experts en examen des technologies de la santé a formulé la recommandation suivante :

Le Comité d’experts en examen des technologies de la santé recommande que les patients qui ont déjà été victimes d’une première thromboembolie veineuse (TEV) non provoquée ne soient pas soumis aux tests de mutations du facteur V de Leiden et de la prothrombine de façon routinière.

Possibilités de rétroaction

Notre projet intitulé Le test de mutation du facteur V de Leiden et de la prothrombine chez les patients avec thromboembolie non provoquée a mené aux rapports suivants :

Rapports définitifs