Begin main content

L’éfinaconazole dans le traitement de l’onychomycose : efficacité clinique, rentabilité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 15 janvier 2016
Numéro de projet : RC0737-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelles sont l’efficacité clinique et l’innocuité de l’éfinaconazole dans le traitement de l’onychomycose?
  2. Quelle est la rentabilité de l’éfinaconazole dans le traitement de l’onychomycose?
  3. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves au sujet du traitement de l’onychomycose?

Messages clés

Les taux de guérison complète ou de guérison mycologique de l’onychomycose légère ou modérée chez l’adulte sont plus élevés avec l’éfinaconazole qu’avec le seul excipient. Une métaanalyse en réseau démontre que, dans le traitement de l’onychomycose, l’antifongique oral fait mieux que l’antifongique topique sous l’angle de la guérison mycologique, et que, parmi les antifongiques topiques, l’éfinaconazole est le meilleur. Cette métaanalyse n’aborde pas la question de l’innocuité.Nous n’avons pas relevé d’études économiques sur l’éfinaconazole dans le traitement de l’onychomycose.Un guide de pratique clinique canadien recommande l’antifongique oral terbinafine dans le traitement de la maladie grave, la terbinafine orale ou l’antifongique topique éfinaconazole dans le traitement de la maladie modérée et l’éfinaconazole dans le traitement de la maladie légère. Des lignes directrices du Royaume-Uni recommandent la terbinafine comme antifongique de première intention; elles proposent également l’éfinaconazole, mais elles indiquent que cette recommandation s’appuie sur des données de faible qualité.