L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Les médicaments biologiques comparativement aux immunomodulateurs ou aux antibiotiques dans le traitement de la maladie de Crohn avec fistulisation : efficacité clinique et rapport cout/efficacité comparatifs

Dernière mise à jour : 29 mars 2019
Numéro de projet : RC1107-000 - RD0051-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique comparative des médicaments biologiques (avec ou sans immunomodulateurs ou antibiotiques en parallèle), des immunomodulateurs et des antibiotiques dans le traitement de la maladie de Crohn avec fistulisation?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité des médicaments biologiques (avec ou sans immunomodulateurs ou antibiotiques en parallèle) comparativement aux immunomodulateurs ou aux antibiotiques dans le traitement de la maladie de Crohn avec fistulisation?

Messages clés

Nous avons relevé trois revues systématiques, un essai clinique comparatif randomisé et une évaluation économique examinant l’efficacité clinique et le rapport cout/efficacité de médicaments biologiques comparativement à des immunomodulateurs ou à des antibiotiques dans le traitement de la maladie de Crohn avec fistulisation. Des données probantes de qualité limitée provenant de l’essai clinique comparatif randomisé donnent à penser que, au terme d’une période de traitement de 30 semaines, l’infliximab est efficace pour ce qui est d’atténuer l’activité de la maladie de même que la fistulisation comparativement au traitement classique (azathioprine et méthylprednisolone).Trois revues systématiques d’études économiques (notamment deux études originales pertinentes) et une autre évaluation économique font état de constatations disparates quant au rapport cout/efficacité des médicaments biologiques comparativement aux immunomodulateurs ou aux antibiotiques dans la prise en charge de la maladie de Crohn avec fistulisation. Deux des études originales concluent que les médicaments biologiques sont rentables par comparaison avec divers traitements non biologiques; cependant, une étude primaire rapporte que l’infliximab n’est pas rentable par rapport au traitement par la mercaptopurine et le métronidazole.Comme la documentation pertinente disponible est limitée et que les études examinées sont entachées de lacunes méthodologiques (p. ex., absence d’insu, participants peu nombreux), l’efficacité clinique des médicaments biologiques dans le traitement de la maladie de Crohn avec fistulisation, par comparaison avec les immunomodulateurs ou avec les antibiotiques, demeure incertaine.