Begin main content

Les préparations de buprénorphine dans le traitement des troubles liés à la consommation d'opioïdes : efficacité clinique et rapport cout/efficacité comparatifs et lignes directrices

Dernière mise à jour : 31 juillet 2017
Numéro de projet : RC0908-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l'efficacité clinique comparative des diverses préparations de buprénorphine ou de buprénorphine-naloxone dans le traitement des troubles liés à la consommation d'opioïdes?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité des diverses préparations de buprénorphine ou de buprénorphine-naloxone dans le traitement des troubles liés à la consommation d'opioïdes?
  3. Que disent les lignes directrices fondées sur des preuves au sujet des diverses préparations de buprénorphine ou de buprénorphine-naloxone dans le traitement des troubles liés à la consommation d'opioïdes?

Messages clés

Les essais cliniques comparatifs randomisés de vaste envergure et rigoureux comparant diverses préparations de buprénorphine dans le traitement de la toxicomanie aux opioïdes sous l'angle d'aspects cliniques pertinents de l'efficacité sont rares. Nous avons examiné les résultats de cinq essais cliniques comparatifs randomisés et de trois études non randomisées. Nous n'avons pas relevé de revues systématiques comparant des préparations de buprénorphine. La réponse clinique aux préparations de buprénorphine évaluées dans les études retenues est semblable pour toutes les personnes aux prises avec un trouble lié à la consommation d'opioïdes, mais le taux d'abus, de mésusage et de détournement est remarquablement plus élevé avec les préparations de buprénorphine-naloxone sublinguales. L'implant de buprénorphine favorise la fidélité au traitement. Les effets indésirables sont peu nombreux, quelle que soit la préparation de buprénorphine, et il n'y a pas de différences notables entre les préparations à ce chapitre. Du nombre des études cliniques conformes aux critères d'inclusion, toutes sauf deux sont parrainées par l'industrie et elles comportent des limites du point de vue du plan d'étude, des paramètres pertinents en pratique clinique et de la durée du traitement. Une évaluation économique illustre le rapport cout/efficacité avantageux de l'implant de buprénorphine comparativement au film sublingual de buprénorphine-naloxone pour ce qui est des résultats cliniques et de l'économie de couts dans la perspective sociétale. Toutefois, la circonspection est de mise dans l'interprétation des résultats de cette évaluation en raison de ses limites. Nous n'avons pas repéré de lignes directrices de pratique clinique canadiennes ou américaines qui comparent et évaluent précisément des préparations de buprénorphine dans la prise en charge de troubles liés à la consommation d'opioïdes. Un guide de pratique australien préconise le film sublingual de buprénorphine-naloxone de préférence aux comprimés pour la facilité de la supervision et le risque de détournement moindre.