Begin main content

L'idarucizumab pour renverser l'effet anticoagulant du dabigatran : efficacité clinique, rentabilité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 31 janvier 2017
Numéro de projet : RD0035-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d’une évaluation critique, examinée par des pairs
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelles sont l’efficacité et l’innocuité comparatives de l’idarucizumab et du traitement symptomatique usuel pour renverser l’anticoagulation induite par le dabigatran chez l’adulte nécessitant une chirurgie ou une intervention en urgence ou présentant une hémorragie mettant sa vie en péril ou incontrôlée?
  2. Quelle est la rentabilité de l’idarucizumab comparativement au traitement symptomatique usuel pour renverser l’anticoagulation induite par le dabigatran chez l’adulte nécessitant une chirurgie ou une intervention en urgence ou présentant une hémorragie mettant sa vie en péril ou incontrôlée?
  3. Que disent les lignes directrices quant à l’utilisation à l’hôpital de l’idarucizumab pour renverser l’effet anticoagulant du dabigatran?

Messages clés

Nous n’avons pas repéré de sources de preuves cliniques comparatives ni d’études économiques dans le cadre de la présente revue documentaire. Une étude de cohorte prospective, de phase III, à un seul groupe constate que l’idarucizumab est hautement efficace pour renverser les effets du dabigatran comme en témoignent le temps de thrombine (plasma dilué) et le temps d’écarine. L’absence de preuves comparatives et le recours à des indicateurs de substitution compliquent la question de la généralisabilité. Deux guides de pratique, convaincus par le sérieux de la présentation clinique et accordant plus d’importance à la possibilité de stopper la détérioration qu’à la qualité des preuves à l’appui, jugeant celles-ci de « qualité moyenne », recommandent fortement l’utilisation de l’idarucizumab tel qu’il est indiqué.