L’isolement et la santé mentale et physique dans l’établissement correctionnel : preuves cliniques et lignes directrices


( Dernière mise à jour : décembre 18, 2015)
Gamme de produits:
Examen d’une technologie de la santé
Project Sub Line:
Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Numéro de projet :
RC0730-000

Détails


Question


  1. Quelles sont les preuves cliniques sur les effets de l’isolement ou de l’isolement cellulaire sur la santé mentale et physique des détenus dans l’établissement correctionnel?

  2. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves au sujet de l’isolement ou de l’isolement cellulaire dans l’établissement correctionnel?


Messages clés

Impossible de tirer une conclusion définitive sur les effets de l’isolement cellulaire ou de l’isolement en général sur la santé mentale des détenus, car les constatations sont disparates. D’une part, des études donnent à penser que l’isolement cellulaire ou l’isolement en général s’accompagne d’une hausse des actes autodestructeurs et des idées suicidaires ou des suicides par comparaison avec les conditions de détention usuelles, mais comme ces études sont limitées, l’on ne peut établir une relation de cause à effet. D’autre part, une étude ne constate pas d’effets psychologiques particuliers dans sa comparaison entre un groupe de détenus en isolement et un groupe de détenus non en isolement pendant un an.