Begin main content

L'ivermectine dans le traitement des pédiculoses : efficacité clinique et rapport cout/efficacité comparatifs et lignes directrices

Dernière mise à jour : 14 mai 2019
Numéro de projet : RC1115-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique comparative de l’ivermectine orale et de l’ivermectine topique dans le traitement des pédiculoses?
  2. Quelle est l’efficacité clinique comparative de l’ivermectine orale et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses?
  3. Quelle est l’efficacité clinique comparative de l’ivermectine topique et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses?
  4. Quel est le rapport cout/efficacité comparatif de l’ivermectine orale et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses?
  5. Quel est le rapport cout/efficacité comparatif de l’ivermectine topique et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses?
  6. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de l’ivermectine dans le traitement des pédiculoses?

Messages clés

Nous avons repéré une étude non randomisée pertinente au sujet de l’efficacité clinique comparative de l’ivermectine orale et de l’ivermectine topique dans le traitement des pédiculoses. Elle offre des données probantes de qualité limitée donnant à penser que les deux formes pharmaceutiques sont efficaces dans le traitement de la pédiculose du cuir chevelu. L’étude constate que le taux de guérison de l’infestation et du prurit est remarquablement plus haut avec l’ivermectine topique qu’avec l’ivermectine orale une semaine après le premier traitement; toutefois, après le second traitement des personnes des deux groupes n’ayant pas répondu au premier traitement, le taux de guérison s’accroit et passe à 100 % avec la forme topique et à 97 % avec la forme orale, différence non statistiquement significative. L’étude rapporte que les deux traitements ont un profil d’innocuité favorable.Nous n’avons pas cerné de données probantes portant sur l’efficacité clinique comparative de l’ivermectine et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses. Nous n’avons pas non plus recensé de données probantes sur le rapport cout/efficacité comparatif de l’ivermectine orale ou de l’ivermectine topique et des pédiculicides dans le traitement des pédiculoses.Nous avons répertorié un ensemble de lignes directrices fondées sur des données probantes abordant l’utilisation de l’ivermectine dans le traitement des pédiculoses. Ce guide de pratique offre de faibles recommandations (étayées de données probantes de qualité limitée) quant à l’ivermectine orale ou topique dans le traitement de la pédiculose pubienne. L’ivermectine orale devrait être vue comme un traitement de deuxième intention ou une option chez les personnes aux prises avec une infestation des cils (sauf s’il s’agit d’un enfant pesant moins de 15 kg, car l’ivermectine est contrindiquée). L’ivermectine topique est présentée comme une option efficace et bien tolérée en général, mais elle n’est pas recommandée comme traitement de première ou de deuxième intention.