Begin main content

L’olopatadine dans le traitement de la conjonctivite allergique : efficacité clinique, innocuité et rentabilité.

Dernière mise à jour : 17 mars 2016
Numéro de projet : RC0756-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

1. Quelles sont l’efficacité clinique et l’innocuité de l’olopatadine dans le traitement de la conjonctivite allergique?

2. Quelle est la rentabilité de l’olopatadine dans le traitement de la conjonctivite allergique?

Messages clés

Les estimations regroupées de quatre études qui font l’objet d’une revue systématique démontrent que l’olopatadine peut être plus efficace que le kétotifène sur le plan de la démangeaison oculaire, mais pas du larmoiement, en 14 jours de traitement. Les données d’un essai clinique comparatif et randomisé (ECR) récent indiquent que l’olopatadine et le kétotifène réduisent dans une même mesure le score de symptômes groupés (démangeaison, larmoiement et hyperémie conjonctivale) en 28 jours de traitement. Tant la revue systématique que l’ECR constatent que les deux médicaments sont surs. Nous n’avons pas relevé d’études comparant l’olopatadine et le cromolyn ni d’analyses cout-efficacité de l’olopatadine dans le traitement de la conjonctivite allergique.