Begin main content

L'ulipristal comparativement au lévonorgestrel dans la contraception d'urgence : efficacité clinique comparative et lignes directrices

Dernière mise à jour : 29 octobre 2018
Numéro de projet : RC1030-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique comparative de l’ulipristal et du lévonorgestrel dans la contraception d’urgence?
  2. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de l’ulipristal?

Messages clés

Deux revues systématiques, l’une de qualité moyenne, l’autre de très piètre qualité, synthétisent deux essais cliniques comparatifs randomisés (ECR) pour évaluer l’efficacité clinique comparative de l’ulipristal et du lévonorgestrel dans la contraception d’urgence. Nous avons repéré un guide de pratique fondé sur des données probantes destiné aux praticiens canadiens, produit par la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Des données probantes démontrent que l’ulipristal est plus efficace que le lévonorgestrel pour réduire le risque de grossesse. La métaanalyse examinée constate l’absence de données probantes illustrant des différences entre les deux médicaments quant au risque d’effets indésirables, notamment de nausées et de vomissements. Une revue systématique conclut que, dans la contraception d’urgence, le risque de grossesse est plus grand avec le lévonorgestrel qu’avec l’ulipristal si l’indice de masse corporelle (IMC) est égal ou supérieur à 30. Cela concorde avec le guide de pratique clinique qui recommande l’ulipristal comme contraceptif d’urgence si l’IMC est égal ou supérieur à 25. La recherche future qui creusera la question de l’efficacité comparative du lévonorgestrel et de l’ulipristal contribuera sans doute à dissiper l’incertitude due aux données probantes limitées et à l’hétérogénéité des doses.