L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

En bref : L’acuponcture dans le traitement de la douleur chronique non cancéreuse

Dernière mise à jour : 5 février 2020
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de résultat : Outils

Messages clés

  • En général, des données probantes de faible qualité indiquent que l’acuponcture peut être une intervention efficace dans le soulagement de la douleur chronique, mais les résultats sont variables selon la population de patients et la technique d’acuponcture. Certaines études ne détectent pas de différence entre l’acuponcture et les comparateurs quant aux évènements indésirables.
  • Une évaluation économique effectuée en Iran constate que le rapport cout/efficacité moyen de l’électroacuponcture est inférieur à celui des antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS) dans le traitement de la lombalgie chronique. Toutefois, on ne peut tirer de conclusion ferme à propos de l’efficience, car le rapport cout/efficacité différentiel n’est pas présenté. Des études économiques canadiennes rigoureuses sont nécessaires pour déterminer le rapport cout/efficacité de l’acuponcture.
  • Six guides de pratique fondés sur des données probantes renferment des recommandations de force diverse sur l’acuponcture dans le traitement de plusieurs affections caractérisées par de la douleur chronique (dont la lombalgie chronique, différentes formes d’arthrite et d’autres troubles douloureux).
  • Deux guides n’offrent pas de recommandations à propos de l’acuponcture dans la prise en charge de la lombalgie chronique ou de la neuropathie d’origine médullaire en raison de l’insuffisance des données probantes.
  • Un guide se montre défavorable à l’égard de l’électroacuponcture (par rapport à l’acuponcture simulée) dans le traitement de la cervicalgie chronique au vu de données probantes illustrant son inefficacité.
  • Comme les études originales faisant l’objet des revues systématiques sont de faible qualité, des études de grande qualité méthodologique sont nécessaires pour déterminer l’efficacité clinique de l’acuponcture.