Begin main content

Glossaire

Termes

Cancer de la tête et du cou :
Cancer qui se développe au niveau des lèvres, de la langue, de la bouche, du palais, du pharynx, du larynx, de la trachée supérieure ou du nasopharynx.

Cancer du poumon :
Cancer qui se développe dans les cellules du poumon.

Cancer du sein :
Cancer qui se développe au niveau du sein, le plus souvent dans les lobules et les canaux.

Cancer endocrinien :
Cancer qui se développe dans les glandes hormonales du corps, telles que la thyroïde, la parathyroïde, l’hypophyse, le pancréas, les glandes surrénales et le tube digestif.

Cancer gastro‑intestinal :
Cancer qui se développe dans l’œsophage, l’estomac, l’intestin et le rectum, le foie ou le pancréas.

Cancer génito‑urinaire :
Cancer qui s’attaque à l’appareil génito‑urinaire, notamment au niveau des reins, de la vessie, de la prostate ou des testicules.

Cancer gynécologique :
Cancer qui s’attaque à l’appareil reproducteur féminin, notamment au niveau des ovaires, du col utérin ou de l’utérus.

Cancer neurologique :
Cancer qui s’attaque au système nerveux central, soit le cerveau ou la moelle épinière.

Comité de thérapie du cancer :
Groupe clinique ou groupe de recherche officiellement affilié à un organisme provincial de lutte contre le cancer ou un ministère de la Santé provincial ou territorial au sein duquel des oncologues médicaux et des chirurgiens‑oncologues, des professionnels de la santé et des chercheurs ayant une expertise et un intérêt communs à l’égard de la prise en charge des tumeurs d’un site précis (p. ex., le sein ou le poumon) travaillent de concert pour mettre en commun l’information, faire de nouvelles découvertes et élaborer des protocoles et des pratiques exemplaires uniformes pour le traitement des patients.

Leucémie :
Cancer qui se développe dans les tissus hématopoïétiques, comme la moelle osseuse, et qui mène à la production d’un grand nombre de cellules sanguines anormales et à leur passage dans la circulation sanguine.

Lymphome et myélome :
Cancers qui se développent dans les cellules du système immunitaire, comme les lymphocytes ou les cellules produisant des anticorps de la moelle osseuse.

Mélanome :
Cancer qui se développe dans les mélanocytes, qui sont des cellules produisant la mélanine que l’on trouve principalement dans la peau.

Oncologie :
En termes simples, il s’agit de l’étude, du diagnostic et du traitement des tumeurs cancéreuses. Les spécialistes du cancer sont appelés des oncologues.

Sarcome :
Cancer qui se développe dans les os, le cartilage, les tissus adipeux, les muscles, les vaisseaux sanguins ou d’autres tissus conjonctifs ou tissus de soutien.

Structure du PPEA

Comité d’experts en examen du PPEA (CEEP)
Ce comité évalue les preuves cliniques et le rapport cout‑efficacité des médicaments contre le cancer et utilise cette information pour faire des recommandations aux provinces et territoires en vue d’éclairer leurs décisions en matière de financement pour les médicaments oncologiques.

Groupe consultatif provincial (GCP)
Ce groupe donne des conseils opérationnels et stratégiques pour s’assurer que les recommandations sont pertinentes pour les organismes chargés de prendre des décisions en matière de financement des médicaments contre le cancer. Il est composé de représentants désignés de chacun des ministères de la Santé provinciaux et territoriaux et des organismes provinciaux de lutte contre le cancer qui participent au PPEA.

Groupes d’orientation clinique
Onze groupes d’experts des sites pathologiques s’assurent que l’examen de chaque médicament oncologique fait fond sur les données cliniques les plus importantes, pertinentes et actuelles. Ces groupes soumettent des rapports d’orientation clinique dont le CEEP se sert pour formuler des recommandations. D’autres groupes d’orientation pourraient être créés si le PPEA se penche sur un médicament permettant de traiter des tumeurs qui sortent du cadre des sites pathologiques des onze premiers groupes. Entre autres exemples, un groupe chargé des tumeurs gynécologiques pourrait être créé au besoin.

Groupes d’orientation économique
Ces groupes évaluent les preuves économiques soumises par le déposant pour chaque présentation de médicament oncologique déposée au titre du PPEA. Ces groupes soumettent des rapports d’orientation économique dont le CEEP se sert pour formuler des recommandations.

Organisations

Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
L’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) est un organisme indépendant et sans but lucratif qui fournit aux décideurs du secteur de la santé du Canada des preuves objectives leur permettant de prendre des décisions éclairées sur l’usage optimal de médicaments, de dispositifs médicaux, de diagnostics et de procédures dans notre système de santé. Depuis avril 2014, le PPEA fait partie de l’ACMTS.

Processus conjoint intérimaire d’évaluation des médicaments oncologiques
Le Processus conjoint intérimaire d’évaluation des médicaments oncologiques (iJODR) est le précurseur du PPEA. Il a permis d’établir des recommandations fondées sur les preuves cliniques pour les traitements contre le cancer du début de 2007 jusqu’à la transition au PPEA en 2010.

Programme pancanadien d’évaluation des médicaments oncologiques
Le Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux(PPEA) vise à évaluer les nouveaux médicaments contre le cancer et à faire, aux provinces et aux territoires, des recommandations permettant d’orienter leurs décisions en matière de financement des médicaments. Depuis avril 2014, le PPEA fait partie de l’ACMTS.

Programme de soins fondés sur la recherche
Le Programme de soins fondés sur la recherche (PSFR) d’Action Cancer Ontario est un programme d’élaboration de lignes directrices reconnu à l’échelle internationale qui vise à améliorer la qualité des soins de cancérologie en aidant les cliniciens et les décideurs à mettre en application les meilleures données scientifiques dans la pratique et la prise de décisions.