Begin main content

Traitement hospitalier long ou court de l'état de stress posttraumatique : efficacité comparative et lignes directrices

Dernière mise à jour : 7 septembre 2016
Numéro de projet : RC0807-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique comparative du traitement hospitalier long et du traitement hospitalier court de l’état de stress posttraumatique accompagné ou non d’une toxicomanie ou d’un trouble de dépendance?
  2. Quelle est l’efficacité clinique comparative du traitement hospitalier et du traitement ambulatoire de l’état de stress posttraumatique accompagné ou non d’une toxicomanie ou d’un trouble de dépendance?
  3. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves quant au traitement hospitalier de l’état de stress posttraumatique accompagné ou non d’une toxicomanie ou d’un trouble de dépendance?

Messages clés

Un essai clinique comparatif randomisé, dont les participants en petit nombre sont des patients présentant des lésions traumatiques, révèle que les patients traités à long terme (traitement hospitalier se poursuivant par un traitement ambulatoire) sont plus nombreux à voir leurs symptômes de dépression, d’anxiété et d’état de stress posttraumatique s’atténuer un an après le traumatisme que les patients traités à court terme (traitement hospitalier seulement). La différence entre les deux groupes n’est pas statistiquement significative. Il n’y a pas de preuves sur l’efficacité clinique comparative du traitement hospitalier long et du traitement hospitalier court dans la prise en charge de l’état de stress posttraumatique accompagné ou non d’une toxicomanie ou d’un trouble de dépendance. Nous n’avons pas recensé de lignes directrices fondées sur des preuves au sujet du traitement hospitalier de l’état de stress posttraumatique.