Begin main content
Visionneuse de documents de l’ACMTS

Traitements peu effractifs des symptômes des voies urinaires basses causés par l’hyperplasie bénigne de la prostate

février 2020

Sommaire

  • Le présent bulletin poursuit dans la même veine que l’examen rapide de l’ACMTS qui évalue de manière critique les données probantes récentes sur les traitements des symptômes des voies urinaires basses causés par l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).
  • Le bulletin porte sur quatre traitements :
    • les implants urétraux intraprostatiques (système UroLift)
    • l’ablation par l’énergie thermique de vapeur d’eau délivrée par convection (dispositif Rezūm)
    • l’embolisation des artères prostatiques (divers produits commerciaux)
    • l’aquablation (système AquaBeam)

 

  • À ce jour, les données probantes indiquent que ces traitements peuvent atténuer les symptômes des voies urinaires basses, mais qu’ils seraient moins efficaces que les traitements classiques, comme la résection transurétrale de la prostate (RTUP), sur le plan du soulagement symptomatique.
  • Les patients pourraient être disposés à accepter un moins grand soulagement symptomatique en échange d’un moins grand nombre d’évènements indésirables, d’un délai de rétablissement plus court et d’un moins grand risque de dysfonctionnement éjaculatoire et érectile grâce à ces traitements peu effractifs.
  • L’offre de traitements peu effractifs pourrait encourager un plus grand nombre de personnes atteintes d’HBP à recevoir un traitement pour leurs symptômes urinaires.
  • Il n’y a pas de données probantes à long terme (au-delà de deux à six ans) sur ces quatre traitements. En outre, des essais cliniques comparant directement ces nouveaux traitements sont nécessaires.
  • Des analyses de couts à court terme donnent à penser que certains des traitements peu effractifs sont moins couteux que des traitements classiques comme la RTUP. Des analyses cout/efficacité à long terme sont nécessaires pour déterminer si ces traitements peu effractifs sont réellement plus économiques.