Begin main content

Usage concomitant de clopidogrel et d'un inhibiteur de la pompe à protons : examen des preuves sur l'innocuité

Dernière mise à jour : 14 mars 2017
Numéro de projet : RC0874-000 - RD0036-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quels sont les effets néfastes de l’usage concomitant d’un inhibiteur de la pompe à protons et du clopidogrel chez les patients à qui l’on prescrit une thérapie antiplaquettaire à la suite d’une intervention coronarienne percutanée?

Messages clés

Même si les diverses études sont disparates dans leurs constatations, les preuves, en général, penchent pour la thérapie antiplaquettaire par le clopidogrel sans inhibiteur de la pompe à protons. Les preuves font ressortir les graves risques que comporte la combinaison d’un inhibiteur de la pompe à protons et de la thérapie antiplaquettaire par le clopidogrel (avec ou sans aspirine) à la suite de l’insertion d’une endoprothèse dans le cadre d’une intervention coronarienne percutanée.