L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Le Projet de partenariat canadien Espoir pour demain : la santé de la population au Canada

Date de l’évènement : 16 janvier 2020
Lieu : 13 h 30 à 14 h 45. Salle du conseil, Dow’s Lake Court, ou en diffusion continue en direct
Type de résultat : Évènements

Sujet de la conférence

Le Projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED) représente la plus vaste plateforme de recherche sur la santé de la population au Canada; dans le cadre de ce projet, des chercheurs étudient l’influence et l’interaction de facteurs génétiques et environnementaux, du mode de vie et du comportement dans l’apparition du cancer et d’autres maladies chroniques. D’importance cruciale, le PPCED permettra de mieux comprendre l’interaction entre des facteurs individuels comme le style de vie, le comportement et la génétique et l’environnement, et leur influence dans l’apparition du cancer et d’autres maladies. La cohorte nationale regroupe six cohortes régionales : le projet BC Generations, le projet Tomorrow de l’Alberta, le projet Tomorrow du Manitoba, l’Étude sur la santé Ontario, le projet CARTaGENE et le projet LA VOIE Atlantique; elle compte plus de 320 000 Canadiennes et Canadiens de plus de 30 ans. Les données de base recueillies au pays ont été harmonisées et elles forment une ressource pancanadienne portant sur plus de 1 600 paramètres mesurés sur la santé et le mode de vie, dont les antécédents médicaux personnels et familiaux, les médicaments utilisés, le sexe et la santé reproductive, le régime alimentaire et la nutrition, l’exposition au soleil, la consommation d’alcool et le tabagisme. Plus de 150 000 participants ont offert des échantillons biologiques, des mesures du taux d’hémoglobine glyquée, des hémogrammes et des mesures physiques (p. ex., caractéristiques anthropométriques, pression artérielle, pourcentage de gras corporel). L’une des retombées importantes du projet est que tous les participants ont consenti à ce que leurs renseignements personnels soient versés dans des bases de données administratives régionales du secteur de la santé. Ainsi, il est possible d’analyser dans une perspective longitudinale l’évolution des résultats cliniques en parallèle avec l’analyse des échantillons biologiques et de l’information individuelle étoffée sur la santé et le mode de vie. Corpus d’une vaste gamme de phénotypes cardiométaboliques, le PPCED constitue également une mine de renseignements permettant l’étude de l’interaction entre les facteurs génétiques et environnementaux dans l’apparition du cancer, des maladies cardiovasculaires, du diabète et d’autres problèmes de santé au Canada.

Visionner la présentation

Biographie du conférencier

Le Dr Philip Awadalla est le directeur scientifique national du Projet de partenariat canadien Espoir pour demain, le directeur de la bio-informatique et le directeur général scientifique de l’Étude sur la santé Ontario à l’Institut ontarien de recherche sur le cancer. De plus, il enseigne la génomique des populations et la génomique médicale à l’Université de Toronto et il dirige le Centre canadien d’intégration des données de Génome Canada. Il est titulaire d’un doctorat en génétique des populations et en génétique statistique de l’Université d’Édimbourg. Il poursuit des études postdoctorales grâce à des bourses d’études (NSERC, Killam, Wellcome Trust), puis il occupe un poste de professeur aux universités de la Caroline du Nord et de Montréal. Pendant un temps, il est le directeur scientifique de CARTaGENE et fait partie du groupe d’analyse du projet 1 000 Génomes et du Pan-Cancer Analysis of Whole Genomes. Ses principaux projets sont axés sur la génomique du vieillissement, les maladies hématologiques et le cancer. D’autres portent sur l’estimation des taux de mutation et de recombinaison, la modélisation et la génétique, et les risques environnementaux de maladies infectieuses en Afrique.