L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

La thérapie cognitivocomportementale par Internet dans le traitement de la dépression caractérisée et des troubles anxieux : efficacité clinique

Dernière mise à jour : 5 septembre 2018
Numéro de projet : RC1011-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de la thérapie cognitivocomportementale par Internet dans le traitement de la dépression caractérisée légère ou modérée ou des troubles anxieux?

Messages clés

Nous avons repéré neuf essais cliniques comparatifs randomisés examinant l’efficacité clinique de la thérapie cognitivocomportementale par Internet (TCCI) dans le traitement de la dépression caractérisée légère ou modérée ou de troubles anxieux. Les études sont hétérogènes pour ce qui est des caractéristiques des programmes de TCCI (p. ex., nombre de modules, durée, degré d’encadrement et fréquence du soutien) et des échelles utilisées pour évaluer l’évolution de l’état de santé des patients.Deux essais cliniques comparatifs randomisés comptent des patients atteints de dépression caractérisée légère ou modérée. L’un d’eux conclut que la TCCI est non inférieure aux soins habituels, alors que l’autre conclut que tant la TCCI non dirigée que la TCCI dirigée par un thérapeute sont plus avantageuses que « le traitement habituel amélioré » aux évaluations de 6 mois et de 15 mois dans la période de suivi. Les auteurs de cette dernière étude ajoutent qu’il n’y a pas eu de différences significatives entre la TCCI non dirigée et la TCCI dirigée par un thérapeute à aucun moment au cours de l’étude. Un essai clinique comparatif randomisé porte sur des patients aux prises avec le trouble d’anxiété sociale. Les patients sont répartis de manière aléatoire dans le groupe témoin en liste d’attente et le groupe de la TCCI sur ordinateur ou téléphone intelligent. Les auteurs concluent que la TCCI, quel que soit l’appareil, est plus bénéfique quant à la réduction des symptômes que la liste d’attente.Six essais cliniques comparatifs randomisés examinent une population de patients mixte, où les affections sont diverses : dépression caractérisée, trouble d’anxiété sociale, trouble anxieux généralisé, trouble panique avec ou sans agoraphobie ou une combinaison de ces troubles. Cinq d’entre eux constatent que la TCCI est plus efficace que les soins habituels ou la liste d’attente pour ce qui est de réduire les symptômes de dépression ou d’anxiété. L’autre étude n’évalue pas la gravité des symptômes, mais elle mentionne que le degré de satisfaction des patients à l’égard de la TCCI est élevé.En général, le corpus de données probantes indique que les interventions de TCCI sont efficaces dans le traitement de la dépression caractérisée légère ou modérée, du trouble anxieux généralisé, du trouble panique avec ou sans agoraphobie et du trouble d’anxiété sociale comparativement à la liste d’attente, au traitement habituel ou du traitement habituel amélioré. Toutefois, les études retenues, d’où proviennent les constatations synthétisées, ont des limites importantes, décrites en détail dans le rapport. Comme celui-ci représente un supplément d’information, les données probantes résumées ici devraient être interprétées en tenant compte de l’analyse effectuée dans le cadre du projet collaboratif de Qualité des services de santé Ontario et de l’ACMTS intitulé « Internet-Delivered Cognitive Behavioural Therapy for Major Depressive Disorder and Anxiety Disorders: A Health Technology Assessment » (la thérapie cognitivocomportementale par Internet dans le traitement de la dépression caractérisée et des troubles anxieux : évaluation de la technologie de la santé).