L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Lignes directrices sur la prévention des chutes pour les patients en fauteuil roulant ou les patients atteints de délire : revue des lignes directrices fondées sur des données probantes

Dernière mise à jour : 19 juillet 2019
Numéro de projet : RC1159-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de la prévention de chutes pour les patients en fauteuil roulant en établissement de santé?
  2. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de la prévention de chutes pour les patients atteints de délire en établissement de santé?

Messages clés

Une ligne directrice fondée sur des données probantes qui portait sur la prévention des chutes chez les patients en fauteuil roulant et chez les patients atteints de délire a été incluse dans cette revue.Pour les patients en fauteuil roulant, des interventions multifactorielles de prévention des chutes, notamment des exercices individualisés de démarche, d'équilibre et de coordination fonctionnelle, sont recommandées (preuves de niveau II). De plus, il est recommandé que la prévention des chutes pour les patients en fauteuil roulant comprenne : l'exercice supervisé; l'évaluation de la capacité d'un patient à utiliser son fauteuil roulant (y compris les transferts) et si cette aide à la mobilité est adéquate pour le patient; et s'assurer que le fauteuil roulant est en bon état (expérience clinique et consensus d'experts).Pour les patients atteints de délire, il est recommandé que les interventions multifactorielles de prévention des chutes s'attaquent aux facteurs de risque individuels de chute chez les patients dans les établissements de soins de longue durée (preuve de niveau I) et dans les établissements de soins de courte durée (preuves de niveau II). En se fondant sur l'expérience clinique et un consensus d'experts, la ligne directrice recommande également : le traitement du délire ainsi que des causes réversibles du délire, l'évaluation de la présence de délire chez les personnes âgées après une chute, la modification des interventions habituelles de prévention des chutes pour convenir à la situation du patient et éviter l'utilisation de moyens de contention à moins que toutes les autres options n'aient été tentées. Enfin, il est recommandé d'évaluer les risques de chute pour les personnes âgées ayant des déficiences cognitives (avis d'experts).