Begin main content

Pourquoi l’oncologie a-t-elle besoin de plus de bon sens et de moins de sensationnalisme?

Date de l’évènement : 5 septembre 2019
Lieu : 13 h 30 à 14 h 30 HAE Cour du lac Dow, Salle du conseil Ou en diffusion en direct sur l’internet
Type de résultat : Évènements

Description de la conférence

Cette conférence guidera le public à travers les manipulations, modes, controverses, conflits et préjugés de toutes sortes qui contribuent à la déformation de la pratique de l’oncologie, et fournira des recommandations sur la façon de contrôler ou de corriger ces enjeux. L’objectif est d’éduquer le public sur la façon de détecter ces problèmes en oncologie, de développer un sentiment d’optimisme prudent (tout n’est pas mauvais, mais tout n’est pas merveilleux non plus), et d’inspirer les gens à travailler à une approche objective et axée sur le bon sens dans la lutte contre le cancer — à la fois localement et à l’échelle mondiale. Bien que les exemples soient des exemples provenant de la pratique de l’oncologie, les participants à cette conférence venant de toute discipline de la médecine ou de la santé publique trouveront la présentation utile ou applicable. Les discussions porteront sur les normes règlementaires, les politiques, la conception d’essais, les pratiques de rédaction de rapports d’essais, le gaspillage de recherches et le battage médiatique.

Biographie du conférencier

Bishal Gyawali, M.D., Ph. D., est chargé d’enseignement au département des sciences en santé publique, scientifique à la division de soins contre le cancer et épidémiologie, et titulaire d’une bourse de perfectionnement au département d’oncologie médicale à l’Université Queen’s à Kingston au Canada. Il est également membre affilié du corps professoral du Program On Regulation, Therapeutics, and Law du département de médecine au Brigham and Women’s Hospital de Boston. Précédemment. Il a été consultant médical à la Fondation contre le cancer, une ONG en Belgique. Il est membre du comité de consultatif de rédaction et de conseils de plusieurs revues spécialisées en médecine et oncologie, et il a rédigé ou corédigé plus de 70 articles revus par des pairs. Ses domaines d’intérêt comprennent les politiques en matière de cancer, l’oncologie en général, l’oncologie fondée sur des données probantes, la détresse financière associée au traitement du cancer, la méthodologie des essais cliniques et les soins de soutien. Il est un ardent défenseur du « cancer groundshot », un terme qu’il a créé qui représente l’investissement qui doit être fait dans des interventions en traitement du cancer dont la grande valeur est démontrée et qui sont abordables et faciles à mettre en œuvre.

Dr Gyawali est sur Twitter à @oncology_bg.

Inscrivez-vous maintenant