Begin main content

Les programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse : efficacité clinique, rapport cout/efficacité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 10 mai 2019
Numéro de projet : RC1110-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse en consultation externe?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité des programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse en consultation externe?
  3. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet des programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse en consultation externe?

Messages clés

Nous avons relevé deux revues systématiques, deux essais cliniques comparatifs randomisés et une évaluation économique examinant des programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse en consultation externe. Nous n’avons pas repéré de lignes directrices fondées sur des données probantes. En général, les constatations des études retenues indiquent que la prise en charge multidisciplinaire de la douleur chronique non cancéreuse se traduit par une atténuation significative de l’intensité de la douleur et peut procurer une amélioration notable de la qualité de vie et de la capacité fonctionnelle. Les programmes étudiés et les interventions témoins sont très variés d’une étude à une autre. Cela laisse entrevoir que diverses combinaisons d’éléments d’un programme multidisciplinaire peuvent être efficaces dans le traitement de la douleur.Selon l’évaluation économique, la rentabilité des programmes de traitement multidisciplinaire de la douleur est incertaine. La différence entre le traitement multidisciplinaire et le traitement témoin quant aux années de vie ajustées en fonction de la qualité n’est pas statistiquement significative, et les couts élevés du traitement multidisciplinaire de la lombalgie chronique font que le rapport cout/efficacité différentiel dépasse les seuils standards de volonté de payer.Les constats du présent examen rapide correspondent à ceux de l’examen rapide effectué par l’ACMTS en 2017. Des données probantes sur la prise en charge optimale de la douleur donnent à penser que le programme de traitement global est préférable aux seuls médicaments. Toutefois, la recherche devra creuser la question pour déterminer la nature des éléments et la combinaison d’éléments du programme qui procurera l’effet bénéfique optimal dans le traitement de la douleur chronique.